• Ce morceau est plaisant; il convient de le jouer "en prenant son temps", comme l'indique le titre donné par le compositeur. 

    Mais attention, n'étant pas trop difficile, et répétitif (trois fois le refrain), on aurait tendance à l'accélérer; encore qu'il peut être intéressant d'exprimer le contraste entre les couplets, au rythme assez marqué, et le paisible refrain où doit se retrouver le temps de prendre son temps. 


    20150612_s2 prendre le temps de vivre.movie par paulolr17


    3 commentaires
  • Un autre très joli slow de M.Colin.Il mérite d'être joué avec tout le romantisme et la douceur que propose son titre. Mais avec le niveau technique de la série 3, il est difficile de trouver (ou de garder) le bon compromis de toucher entre trop de dureté et trop de mollesse pleurnicharde. 

    Encore un morceau que j'aime beaucoup, et que j'aimerais jouer comme il le mérite.


    Tout simplement amour, Méthode Colin Répertoire... par paulolr17


    5 commentaires
  • Très joli morceau de ce Répertoire complémentaire, tellement mélancolique, limite douloureux. Il exprime tant de choses en si peu de notes; quel talent M.Colin ...

    Beaucoup de plaisir à le jouer (il est court et ne présente pas de difficulté majeure); mon seul regret: ne pas encore avoir la maîtrise technique pour le jouer comme il mérite. 


    20150424_s2 bonheur egare.movie par paulolr17


    2 commentaires
  • Un style très différent du précédent pour cette jolie petite pièce. Jouée ici au célesta, pour retrouver l'ambiance de "Bonne nuit les petits", émission télé dans laquelle "Pimprenelle" et Nicolas" ont endormi bien des quinquagénaires d'aujourd'hui ...

    Deux versions sont proposées par M.Colin; parce que la mélodie du refrain est plus riche dans la première version (dans la version 2 les deux expositions du thème sont identiques), et le troisième couplet ligne 6 est aussi plus intéressant, j'ai choisi la première version (en jouant le refrain à l'octave haute, comme dans la seconde version). J'ai aussi ajouté une note à la fin du dernier refrain pour conclure sur la fondamentale, au lieu de rester "en l'air".

    Je dédie ce joli morceau à mon arrière-petit-fils Martin, souhaitant que la réalité qu'il vivra soit aussi belle que les rêves que le "messager des rêves" lui proposera. 


    20150413_s7 timai.movie par paulolr17


    2 commentaires
  • Les morceaux se suivent et ne se ressemblent pas. C'est le charme de la méthode Colin. Pas de grosse difficulté avec ce petit rock, et il est court ... Il offre le premier contact avec la clé de Fa, facile avec seulement quatre accords.

    Mon problème principal de ce morceau a été avec les plaqués de quatre notes  de caser mes doigts main droite (index et majeur) entre les touches noires pour atteindre Sol et La sans descendre La bémol et Si bémol. Difficulté que ne soupçonnent pas les pianistes aux doigts de fées ...

    Mis en évidence par la vidéo, la paresse des doigts main gauche qui ne se relèvent pas assez, (ils sont au premier plan ...!). Encore bien du travail.


    20150404_s6 rock a deux.movie par paulolr17


    1 commentaire